ce que vos yeux vairons

Mois : décembre, 2019

Petit heur

Il fut honeymoon,
Soleil d’été. Réduit, il
Luit, orange amère

Monte, et descend, vite,
Maintenant. Horloge, le long
De sa crémaillère

Tic-tac. Kumquat, les secondes

Kaum, kaolin

Bol de terre, cassé
Ses morceaux recollés, en
Mille craquelures

Pièce mobile

Main de l’enfant dans
Celle de son père. Jade, dans le
Jade ciselé

Sur la plage

Le sable s’apprête,
Se creuse en forme de pas, taille,
Pantoufle éphémère

L’arbre-canope

Le noeud de bois sur
Le scion du séquoia a
Grandi, un coeur gros

L’oiseau lazuli
Chante pour lui, ouchebti,
Calme la chamade

Ville, et le bord de mer

Chemise blanche, elle
S’avance dans l’eau. Son geste,
Refus du bandeau

Les apparences

Miroir, abat-jour,
Les ampoules dans le tiroir,
Maison de l’aveugle

Langue des signes

« Cécité ! » dit le
Maître. « N’entends-tu donc rien
À ce que j’écris ? »

L’élève : « Fort et clair »

Orée du grand magasin

Cacophonie des
Odeurs. Parfums déroulés,
Une femme en cheveux

Chatoiement, dans le
Souk aux tapis d’icelui,
Premier sur la pile

À découvert

Repousser d’un coup
De pied le drap au pied du
Lit. Se mettre à nu