ce que vos yeux vairons

Mois : juillet, 2016

L’angélus

Endimanché d’un
Bourdon chamarré, robe
Légère d’une fidèle.

Mot à mot

« Tu ne l’as jamais aussi bien abimée que cette fois là » dit René
« Elle t’a dit… » questionna Max
« Rien, Hedda ne dit rien, plutôt se couper un bras » fit René
« Irène t’a entendu. « Effacez moi… » Ce sont tes mots » continua-t-il
« Hedda est un moine-soldat. Elle obéit jusqu’à la lie d’un ordre. Elle est partie »
« Je ne la rattraperai pas, c’est ça ? » demanda Max
« Je ne sais pas. Un moine, ça peut parfois pardonner à son dieu » répondit René
Le ciel était vide.

Ciel forgé

D’oxydations en
Marbrures, enchevêtrement
Des ors fondus. Nuit.

Cendrée

Hedda obstinée
Arrivait au bout de sa
Course. Haies renversées.

Miscible

Dans un bécher, Rouge
Habit, doré néroli,
Un jus huile et eau.

Les ocres

Paume sur paroi,
Le souffle pour tout mot, une
Lettre du passé.

L’inventaire

Il n’y a plus rien
A conter si celui pour
Qui l’on dit se tait.

Fariboles

Mettre sa vie en
Littérature comme on la
Mettrait en musique.

Vitesse de croisière

C’était l’après-midi d’un jour particulier, à regarder se défaire sur le ciel du plafond de la chambre, les ombres dérivant comme nuage, au gré du balancier du volet qui claquait sous le vent. Elle ferma les yeux un instant. La radio grésilla. D’un geste de la main, elle troubla l’image qui infusait. Et donna sa position.

La mauvaise heure

Quand la nuque se raidit et pousse à la lutte, le temps posé sur la pointe d’un fléau, Hedda en bascule entre le temps du rêve, le refuge de son inclination, et l’horizon qui se jetait en vagues sur le cockpit. S’arracher au songe, et reprendre les commandes. Le temps du dehors, plat et nu. Celui auquel il lui faudrait s’habituer. Sans la saveur de Max.

Par avion

Elle récita à haute voix ce qu’elle ne lui écrirait pas, des mots en l’air, des phrases où son pied butait comme sur une pierre, des mots-rage qui se brouillaient, puis des phrases sans heurt, des bouts de ruban où elle lui disait « vous », comme en leurs temps heureux et timides. Ils ne furent jamais « tu ».
« Vous en souvenez-vous ? »

« Praga magica »

Hedda dérivait. Silencieusement, elle convoqua au chapitre ses souvenirs. Elle ouvrit le mouchoir, elle relut les mots. Il lui manquait la peau, et le doux toucher de sa voix. Elle modelait un golem informe. Elle cessa. Magicienne dépossédée.

Sans gravité

Collision de papier, phrasé des tôles froissées, ne pas se faire un sang d’encre. Ce ne sont que des mots.

Un invité

De marque, ou pas,
Corsaire sans roi, là vont vos
Caravelles. Au vent.

Systole

Entre elle et son passé, la membrane mince d’une carlingue d’acier. Et la contracture du temps, comme une main à son apogée se resserrant sur son poing, une géante rouge à son point de rosée. Retenir son souffle.