ce que vos yeux vairons

Mois : août, 2017

Ou serait-ce plutôt…

Dans le texte lisse,
Trois petits mots complices, chat
Bas, da, une Alfa…

Aujourd’hui, le jour d’après

L’impudeur d’une
Question, son intrusion, qu’y
Puis-je. Je suis ainsi,

A demander de
Vos nouvelles, le coeur battant,
Et si vous. Et si.

Pour vous, aussi

Vous souvenez-vous,

Danny Ormondroyd, ils ont

Joué Danny Boy.

Et vous, êtes-vous heureux

L’étrange vie, une

Réclusion sans barreau, et

Le manque, mon cachot.

Rentré dans le rang

Dans le poing qui se

Serre au sang, la blessure

Des boutons, des galons.

Marcher dans l’herbe

Dans le jardin, des

Pas japonais, je n’ose

Pas les emprunter.

Bleu ciel

Le mur chaulé, il pourrait y pousser une peinture, et ses couleurs cuites au soleil, tout ce blanc qui ne porte rien, le blanc des veuves. Demain, ouvrir le volet.

Lost in Bouchrieh

Pneumatique

Solder mes contes

Dans les contes, il y a toujours un intercesseur. J’ai fait mes comptes, il ne me reste plus qu’à espérer. Que l’enchanteur me fasse encore crédit.

Fortune cookie

« Renonce au pho, aux
Nems, aux cartomancies et
À ses chinoiseries »

« Renonce au mauvais
Sucre de petits mots creux,
Oublie les biscuits »

Fortune cookie

« À la diète »

Fortune cookie

« Diabète »

Fortune cookie

« Change de garde-robe »

Fortune cookie

« Cinq fruits et légumes »