ce que vos yeux vairons

Catégorie: torpeur

Chemin de Halage

Odyssée douce d’une
Voix de cire, bourdonnement
D’un néon, sans âge

Une montre à complication

Feuilletage des
Tourbillons, des rouages. Et
Le temps, dans tout ça.

 

Flux. Reflux

Sur le piémont du
Lit, le soir, ils se disent au
Revoir, corps, esprit.

Bénédiction des
Désunis quand je m’endors.
Réunir la nuit

A l’aurore, être à
Nouveau je quand se lève
Le jour. Infusion.

Tancarville

Sous un soleil las,

Un arbre gris étend là

Son linge de feuilles.

Coup de grisou

Au fond du trou, pour
Eux, elle s’est endormie sur
L’aile. Leur sentinelle.

Les gemmes

L’herbe

En aspic

Sous sa croûte

Gelée,

Au jardin

Immobile,

En sa verte

Houle

Figée.

Adret

Bât

De la fournaise

Qui broie

Les flancs

Des passants,

Et corrige

Les impudents

Qui vont

Tête nue

Goûter

A son ardente

Chiourme.