ce que vos yeux vairons

Catégorie: Swing low

È pericoloso sporgersi

Le loin, le très loin,

Le bout du monde, et derrière,

La porte du fond.

Moi aussi

Je remonte le

Carrelet, les poissons sont

Là à attendre.

La capuche

Bure marron et
Coton molleton, d’un moine
L’isoloir, d’un homme

Le confessionnal,
Cloître d’étoffe d’où s’élèvent
Mots dits et prières.

Glycol

Les ailes, la tête. Raides.
Minerve de glace. Décolle
Le givre. Take off.

Skytrucker

A vivre tête en l’air, on devient aveugle aux gens, aux choses, se cogner aux réverbères, vouloir d’une gare dans les nuages, devenir son garde-barrière, des oiseaux en rails éphémères, badauds au comptoir du ciel qui regardent glisser silencieux les cargos quand les feux passent au jaune soleil.

Unlucky why ?