ce que vos yeux vairons

Catégorie: rouge

Oignon de tulipe

Monnaie qui n’a plus
Cours, billet d’un corme, liard rouge,
Pivoines, dans la poche

Monter

Jpeg

Carpes

P_20191013_184435_EFF_1_1_1_1_1

Aubépine

Buisson, qu’agite
Le vent, trembleuse humide
De sang. Réalgar

La pivoine

Jpeg

Variation

Ce que je vis
Ce que je lus, mouvant, obéissant aux mêmes lois que ces essaims d’étourneaux, qui se brisent, et se recomposent, différents

Remontant des ténèbres du papier, la poésie en cordée
Rangée de bulles, chapelet de perles, vertical, immobile,
À l’orient changeant

Constellations d’oeufs de poisson gris, agrégés en grappe le long d’une herbe
Groseilles rosées et translucides comme la porcelaine en grain de riz de la chair d’une joue

Sombre.
Le ciel s’alourdit,
Ainsi que ces grains de buis, noirs, pupilles de bois dilatées, qui roulent sans trêve entre les doigts des orants
Cerises rouges, blondes, noires, brûlées, grains de café

Je me brûle au poème, à son sable chaud, quelqu’un remue le poêlon à torréfier
Je n’avais pas vu écrits là, le tisonnier et son brandon

Rouge

Ouette, à l’oeil plus grand
Que le ventre, sur l’eau grise,
Cerise du regard

Vous lire

Sens. Touche

Que lire, désormais
Fumerolles des charbonniers
Trace du loup en lynx

Cuir bourgogne des
Feuilles, vélin de l’automne, script,
Tanins et nervures

Feuille de vigne rouge

La cueillir ? Dès lors
Mes pas autour de l’étang
Seraient d’humeur grise

Petit silence du coeur

Noir clair parfois en
Moi ce soufflet essaimant
Un buisson d’akènes