ce que vos yeux vairons

Catégorie: René Magritte

Chemin de Halage

Odyssée douce d’une
Voix de cire, bourdonnement
D’un néon, sans âge

Passe le porche, les yeux

Le réel s’arrête
Aux fanons de mes cils, qui
En filtrent le krill

Disparition

Sur la pomme qui
Se fane, la tavelure
Noire d’une mouche.

Brique à Braque

Défaire les lacets

Du corset du réel, se

Faire aile d’un oiseau.

Ceci n’est pas un kriss

Voir dans le fil du
Couteau posé sur ma gorge
Un cordon de soie.