ce que vos yeux vairons

Catégorie: Non classé

Entre les branches

Jpeg

Printemps

Le besoin d’hiver,
D’abstinence de couleur, que
Grandisse la faim

Libre cours

Autour de l’étang,
Leur linge vert, qui pend. Ménage
De printemps. Les saules

Puis, éteindre la lumière

Couper le son, comme
Dans un film d’horreur. Et tout
Devient supportable

Lavandin

Un repas bruyant,
Je m’isole dans les toilettes.
Le prix du silence

Petit monde

Les fleurs, du champ, au
Vase. De la dilatation
À la contraction

De près, je suis à l’étang

De loin.
C’est un rouleau de grillage, de ceux dont on délimite les jardins. Des losanges, en forme d’écaille, parfois moussus, ou un filet de vase, entre le kaki, et l’olivâtre.
Ça se débat, entre des bras robustes, un buste se penche sur le bout de grillage ondulant, murmure quelque chose.
Il faudrait s’approcher, pour entendre, distinguer mieux le rouleau dans le berceau des bras.
En voir le début.
Le rouleau a une tête.
Et la fin.
Une queue.

Histoire, sans queue, ni tête, fin en queue de poisson

Marginal

Écrire soupirail
Plan incliné, pencher vers
Le rez du papier

Gibbeuse

Du pain azyme, ses
Petits cratères en ingrain,
Matin de la lune

Au pré

Laisser pâturer
La poésie, se faire sa
Cheville chevrière