ce que vos yeux vairons

Catégorie: Naguèréotype

Harmonie des sphères

Sur la colline fauchée, les cylindres,
Fûts doriques de paille serrée, qui n’en
Finissent pas de rouler, boules d’un cristal
Blond, tous les soleils épars sur le ciel d’Arles,
Dans un champ, pinceau-corbeau, le chevalet,
Poussière de la balle de blé, et le tableau

Naguère, Daguerre

À un instant près,
Ce qui resterait portrait.
Temps du ressemblant

Sandburg

Jpeg

Ultraviolet au crépuscule

La neige s’airelle, son
Teint de colchique, feuille, alcool,
Ronéotypie

Passe le porche, les yeux

Le réel s’arrête
Aux fanons de mes cils, qui
En filtrent le krill

Sous l’excoriation

Aiguë dans la chair,
L’écharde du souvenir,
Le passé, perçant.

Une vanité

Les orbites lisses,
La porcelaine poncée
Du crâne. Sablier.

25 ans après

C’était une plage.

Le sable était froid.

La mer était froide.

On ne s’y baignait pas.

Elle portait un tout petit manteau jaune.

Et un pantalon fleuri.

La photo aurait été en couleur, on y aurait vu un poussin dans une prairie.

Elle jouait.

Un seau, du sable.

A l’ombre d’un grand cube de béton.

L’ombre l’emportait.

Une ombre venue de loin.

Un matin de juin.

Un matin froid.

Presque l’été.

Le destin de Babette

Dans un coin

Sombre

Et sage

Du monde.

Une maison.

Dans la maison,

Le tombeau

D’un oiseau.

Une caille

En sarcophage.

La légion des damnés

Max était un moine-soldat.
Impeccable et droit.
Il affrontait son Dieu.
Et composait avec le diable.
Il avait failli.
Une seule fois.
Il avait abandonné l’un de ses hommes.
Au combat, il l’avait laissé.
Sa flétrissure.
Comme une injure.
Alors il retourna
En enfer.
Enjamba les corps en gravats.
Et se mit à chercher Hedda.