ce que vos yeux vairons

Catégorie: haïku carbonisé

Haïku perpétuel

Je le sens, avant
De le voir, toujours dans cet
Ordre. Dieu est un cèdre
Ordre. Dieu est le cèdre
Ordre. Dieu, et le cèdre
Ordre. Le cèdre-dieu

Continuer, combiner. Il n’y aura plus un seul arbre dans le Troodos

Galets de verre

Bouteille de bière,
Sur la plage. Revenir
Dans mille ans, confiant

États de la matière

Je coupe une tranche de
Pain. Rien ne s’en écoule, eau,
Sel, farine, levure

Mercure

1 bille de mercure, mon doigt-queue-de-billard la heurte, en 1000 billes 2 …

« La Belle Angerie »

J’ai marché sur le feuilletage, et les trois pages sont pâte brisée

Ce qui sourd

Du poème, jusqu’au
« Bois sacré », Paul Sérusier,
Fil rouge de la sève

De l’eau

Rouge, sang de taureau,
Baguettes de cornouiller,
Mikado au bord

L’étang

L’haleine rouge
Du levant, tain latérite,
Altérité de

La photo

Elle ne renvoie rien,
Reflait ! Faire coïncider
Les visages au tien

Sohnne

Le ciel, puzzle à
Une pièce pour enfant, et j’ai
Perdu le soleil