ce que vos yeux vairons

Catégorie: haïku à mémoire de forme

Myosotis d’hiver

Marée montante
Des fleurs sur les pierres, laisse
De mer, chrysanthèmes

Free flow

La planisphère, où
De grandes vagues d’ombre
Simulent la nuit,

Le jour, ses replis,
L’oiseau, sur la mer, passe
D’hier à aujourd’hui

Voyage en train

Du paysage, l’un
S’éloigne, l’autre se rapproche
Oiseau bicéphale

Un baptistère

Par l’oculus, la
Pluie, le cénote se remplit,
Comme, à ciel ouvert

Excepté

S’il ne calcine rien, ce soleil poussé sous serre, que faire de lui

De l’espalier

Esprit
Margelle
La
À
Bassin
Du
Sautillant
Cascatelle
Qui
L’eau