ce que vos yeux vairons

Catégorie: FGPTC

La fenêtre

Mentalement, en
Courber le verre, un brin de
Laine rouge. Planer

Free flow

La planisphère, où
De grandes vagues d’ombre
Simulent la nuit,

Le jour, ses replis,
L’oiseau, sur la mer, passe
D’hier à aujourd’hui

Bruine d’oiseaux

Le dessin changeant
D’un essaim d’étourneaux, sur
Les cieux, noire sur bleu

Glissement de terrain, le ciel

Jpeg

Sans vague

Jpeg

C’est un cent d’oiseaux,
Il est partout, surtout nulle
Part, sur la photo

Arène

Un moineau, Poulbot,
Apache, un corbeau, jardin,
Butte et Ménilmuche

TO/GA

J’avais envie d’étang,
Une tâche me retenait,
Un ballon captif,
J’ai laissé faire mes doigts,
Un chien bien dressé,
En moi, un chien de la meute
A rongé la ficelle,
Assise à ma fenêtre,
Je me suis envolée

F-ODBU

Beau Brel, tes lacets en chanson entre les îles

Script

D’abord, la fabrique.
Quelque tour de grès, avec une ronce qui pousserait le long d’une colonnette.
Vous voyez.
Deux phrases à rêver, et le décor est planté.
Dans les mains, vous avez le feuillet inestimable, trouvé au fond d’une boutique obscure et poussiéreuse, signé du grand Victor
Quasimodo a une soeur.
Ce pourrait être moi, qui vous effraie et vous fais horreur.
Revenez, demain, tous les jours.
J’ai dressé une pie, elle vous portera un message, vous volera un cheveu, dont je ferai un élixir.
Emotion capture, perhaps.
Lisez.
Un petit peu.
Mais ne dites rien, votre ombre, là, suffira bien.

V1

Une raie manta, l’eau,
Comme l’air, sur l’aile delta,
D’un André Turcat.