ce que vos yeux vairons

Catégorie: 1944

Fou très aux abois

Le Fou a perdu l’oreille du Roi

Le Roi aboie

Je suis là

Fou aux abois

Le Fou a perdu son Roi

Roi des Fous

Au Roi « À Toi, Premier d’entre les courtisans de la Reine »

Le Fou fait son métier

Le Fou moque les courtisans

Le Roi lui coupe la tête

Le Fou n’aime pas la Reine

Fou à lier

Le Fou aime la Reine

Langue des signes

« Cécité ! » dit le
Maître. « N’entends-tu donc rien
À ce que j’écris ? »

L’élève : « Fort et clair »

Fin de saison

Le carburant du
Mouvement perpétuel
Est épuisé. Sold out

Précis sylvestre de décomposition

Tronc velu-moussu
(L’arbre, Jean Pourri)
De part en part, les langues de
(Saint Sébastien équarri)
Feu des langues de boeuf*
(Mytho(co)logie)

*fistulina hepatica