Mens in corpore

par marronbleu

Jusqu’à plus d’heure, le
Temps s’en va, ni jour, ni nuit,
Tu auras veillé

Ton corps a les pieds
Sur terre, et t’entraîne dans son
Sillage. Tu t’endors