ce que vos yeux vairons

Quand la maison est immobile

Il mange, dort, fume, aime
Saltimbanque, ses quatre roues,
Dans l’arrière-roulotte

Sur la hampe

Petite orchidée
De supermarché, fleurie,
Un in-quarto, blanc

Soleil

Fulgurant sur le
Sulfure, le rayon inscrit
Sur sa tige, une fleur

Brunnen

Brune, bruissante. Le vent
Quelle eau, dans la vasque, celle
Des feuilles sèches

De l’une, je fais un
Cornet de kraft, tout au bout,
L’été, le patio

Les bois

Une forêt de troncs,
Non la formation d’un mur,
Entrelacs. Claustra