Antienne

par marronbleu

D’un champ retourné
D’un chant retourné remonte une idole,
Ses paroles en strie sur la mandorle d’une pierre,
Un os creux, où se sème le vent,
Un pied en charrue,
Je creuse autour de ce visage,
Sans yeux, ni bouche,
Juste un ovale, bandeau de cheveux,
Du sillon de terre, nulle psalmodie,
Qui te prie encore ?
Peut-être ai-je parlé à un caillou