ce que vos yeux vairons

Bissectrice

Jpeg

33, 45, 78

Le texte ne change pas
La voix se déforme, caverneuse, ou ballon d’hélium
On rit, ou on frémit
Mais le texte
Changer l’aiguille, plus ou moins dure sur la cire, quelle est la nuance, dans le sillon, la part du cynisme, celle de l’ironie
Le texte ne change pas
Tu ne le dégraveras pas

Boulangerie, Belle Angerie

Sur le sulfure du
Papier, un tatouage
Gras, croissant de lune

Petit silence du coeur

Noir clair parfois en
Moi ce soufflet essaimant
Un buisson d’akènes