Le premier

par marronbleu

Il y a quelqu’un, dans la cuisine. Il n’y a
Personne. Mais une puissante odeur d’aisselles
Doucereuse, pas de celle, rance, et aigre, d’un dos
Qui aurait travaillé. Ça sent le soleil,
Bien lavé. Il y a, un melon fendu.