Fabliau

par marronbleu

Une fourmi devint, le temps aidant, solitaire
C’est là une fourmi devin, sûrement. Quitter
La fourmilière, sa population, gonflée comme
Un fleuve en crue. Il faut pour cela, se sentir
Surnuméraire, devenir inutile. La nuit,
Partir. Trouver un pont, une paille, la pousser
Vers la feuille morte à la surface de l’étang.
Traverser rapidement, et couper les ponts.
Vivre en cigale, manger peu à peu son radeau