Ensemblier

par marronbleu

Des années de lierre, de troncs, rongés par la mousse,
De clairs-obscurs, et de clairières, forêt, où pousse
Un jardin magique, l’architecte choisit
Ses éboulis, y élève sa fabrique,
Mirage de colonnettes, de cours d’eau sauvage,
La tige d’un fer à béton pousse du coffrage,

Alors, pour plus de
Vérité, la scène au
Montage couper