ce que vos yeux vairons

Mois : février, 2019

Chemin de servitude

L’oiseau bicéphale,
Immobile, ce qui l’entraîne,
Contraire, le déchire

Champlevé

Châle de Fortuny,
Fortune cookie, l’insecte
Lit « Prairie fleurie »

Aquarelle

Mon reflet dans l’eau
Je touche ma peau trouble, elle
Fond. Se montrer molle

Paradis artificiel

Un lé de papier
Peint, semis de roses, où se
Pose un papillon

Rien ne s’y accroche

Les stelles. Rouelle de
La peinture. Dans mon coeur, elles
Sont cristal de roche

Figuier étrangleur

Un homme, solitaire.
Deux hommes. Invention du mur.
Rien jamais ne dure

Schola

Mon petit maître,
Cet après-midi. L’oiseau,
Bâtissant son nid

Deux oiseaux

Graine de tournesol
L’un picore son coeur tendre
L’autre sa cosse nue

Buchstaubzauber

Nihilomètre.
Poème-fleuve en basses
Eaux. Poussières d’os

Entre les lignes

Cartomancie à
La gomme. Je tends une main dans
Un gant. Jeu de paume