Lande

par marronbleu

Former de mes doigts, une conque étanche, mais le froid les disjoint, ni suint, ni étoupe, et le chant fuit, à mesure que mes mains s’affaissent, tout s’éteint, dernière note criarde d’un bagpipe, poumon troué