Ce qui sourd

par marronbleu

Du poème, jusqu’au
« Bois sacré », Paul Sérusier,
Fil rouge de la sève