Récit corallien-1

par marronbleu

Dans ma main, sur la liste, les fruits, les légumes, je la retourne, je note, le rayon de la boucherie, l’homme âgé, le cageot de raisins.
Dans la cuisine, machinalement, le rangement, les sacs se vident.
Je pense, l’odeur de sang, âcre, du fond de la boucherie, jusqu’à l’orée du rayon des pâtes, peut-être des bêtes mal mortes, et dont les quartiers à l’étal exhalent quelque chose, comme un râle muet, et odorant.
Le vieil homme, qui regarde le muscat de Hambourg, une belle grappe, rangée dans un couffin de plastique transparent, raisin à l’écrin.