« Tout l’univers »

par marronbleu

Darder le soleil, le temps de faire naître sous les paupières son négatif, un astre noir, qui papillonne, et se duplique, jusqu’à ce que la brûlure cesse, légère.
Je voudrais voir plus que le soleil, un au-delà de nébuleuses, de voiles, de gaze, gemmologie colorée d’amas globulaires.
Cosmogonie autour de ma chambre, quartz éphémère d’un feu d’artifice.
Du bout des doigts, « La lecture des pierres », de Roger Caillois.