Espace-temps

par marronbleu

Toute la matinée.
Le clocher qui sonne ses quarts d’heure, ses demies, et tout le reste du temps, tout ce temps, celui qu’a mis le papillon, pour passer de la fenêtre du salon, à la porte-fenêtre, j’entends un petit choc, plus doux que celui d’une mouche, je le vois qui volète dans la grande clarté, et j’ouvre, trois mètres, entre les deux ouvertures, toute la matinée.