Énumération

par marronbleu

Erre.
Je me cogne, et le sang, aux arêtes grises des blocs de ciment.
Un labyrinthe vide, des cénotaphes, une vallée des Rois ?, vallée de la mort, s’enfoncer dans le boyau, jusqu’à frôler les restes du Minautore, la bête est morte, la longue litanie des noms, sept ans de psalmodie, donner un nom à tous ces grains de sable, un visage passé au lait de chaux rosit lentement, et retourne à la nuit.