Comme il faut

par marronbleu

J’écris moins.
Je parle.
D’une autre langue.
Et de temps en temps, à voix haute, à voix très basse, l’écho de l’écrit, pour voir, si j’oublie.
Je fais des lignes, comme on aligne des pompes.
Entretenir le moteur.
Régler le ralenti, au minimum.
La corde raide.
Juste avant qu’il ne cale.