ce que vos yeux vairons

Jubé

Derrière les barreaux rouillés des roseaux, deux tiges, la cire étrange de ces cierges qui ne coulent mais s’ébrouent sur l’eau, des gouttes blanches, coquilles de rémiges, les cygnes, qui enroulent le long trait de leur cou en arceaux.

« Tous les matins du monde », néon et la lune

Jpeg

E.D.

L’envie de lire m’est
Revenue, ouvrant les ailes
D’un papillon blanc.

« Tous les matins du monde », de l’autre côté de la pluie

Le saule, et la longue résille de sa voilette, je cille, soleil naissant.

Jpeg