Mer du Sud

par marronbleu

Je me souviens d’un lointain cours de dessin. On nous avait donné un rectangle de papier noir, très épais, et une gouge, pour le creuser. Le papier blanchissait, à mesure que nous l’entamions, nous tracions des sillons, des courbes, des lignes droites, scarifiant le carton à tort et à travers… fendant sa peau noire, jusqu’à la graisse, à grands coups de crayon..nous n’étions plus penchés sur nos tables, mais débitions de larges quartiers de baleine, il suffisait de fermer les yeux et de tracer, les murs de la salle de dessin tombaient…combien étions-nous à presque sentir l’haleine de la mer et le fracas des vagues, à rêver d’un autre destin. Dans la salle de dessin.