Jubiler

par marronbleu

Je monte le faux plat, la côte longue sous mes pas, et voilà que la courbe s’inverse, la descente s’amorce jusqu’à l’étang, ils sont là, mes Gambier, mon archipel, l’îlot qui se révèle, j’ouvre les bras sur ses roseaux, se tenir droit, au pays de Verne, je l’ai trouvé, mon continent mystérieux.