Des brins, débris

par marronbleu

L’herbe s’empenne, de cheveux d’oiseaux, de fils de coton abandonnés par les fétuques, le vent les natte et les défait, et les emporte. Dans ma main, la récolte.

Jpeg