Le torrent

par marronbleu

Cette nuit, par la pluie,

Le chant d’une langue, son manque

Enfin assouvi.