Sous l’arbre

par marronbleu

Un garçon violet,

Un trou à l’épaule, je l’ai

Vu. Il souriait.

 

Le trou, pour laisser

S’enfuir le trop qui est en

Lui. Ses mots comme des

 

Oiseaux sur l’épaule

Posés, leurs ailes bruissent et

S’écartent pour l’envol.