ce que vos yeux vairons

Mois : novembre, 2016

Arborescence

La fougère déroule

Sa crosse, son monde de feuilles

Et ses multiples.

Marée

J’entends les oiseaux

De terre, sans le bruit des vagues

Sans leur grondement.

La nuit, le ciel

Bleu de chauffe troué,

Des étincelles ont laissé

S’écrire une empreinte.

L’escalier du phare

Un potier tourne

Sans fin sa vis, une coquille

De colimaçon.

[VIDEO] L’impressionnant “touch and go” d’un Airbus A320 – France 3 Midi-Pyrénées — Vols charters affrètements

[VIDEO] L’impressionnant “touch and go” d’un Airbus A320 – France 3 Midi-Pyrénées Source : [VIDEO] L impressionnant “touch and go” d’un Airbus A320 – France 3 Midi-Pyrénées

via [VIDEO] L’impressionnant “touch and go” d’un Airbus A320 – France 3 Midi-Pyrénées — Vols charters affrètements

François

La deuxième bougie

Photophore

L’épouvantail. Sur
Le pas de ses lèvres, où
Sont perles de paille.

Vous qui passez ici

Les toits de Vilnius.
Voyez.
Les dômes,
Les flèches
Des voix.

Saint Nazaire

Une gymnopédie,
Qui va de son amble lent,
Au long las d’un pont.

Le pont, tablier
Posé sous les pas lents et
Doux d’un promeneur.

La lune, accrochée
A un hauban de fortune,
Cierge sur les brumes.

Pour apprendre à voler

La peur d’abord.
Tous les jours.
La cultiver.
Inoculer le poison.
Entretenir la plaie.
Dormir entre les draps
De son cilice.
La haler
Comme un cheval de trait,
Et creuser
Encore,
Toujours,
A la pointe
D’un soc
Forgé
A l’effroi,
Son sillon
Lourd
Et gras.
Et si la peur
S’efface.
Renoncer.
Et qu’un regret
Moins lourd
Que l’air
A un pied
Se noue,
Et s’attache
Le poids
D’une âme
Qui n’aura
Eu de cesse
De défier
La patience
Des cieux.