ce que vos yeux vairons

L’arbre

Pampilles vertes

Des bourgeons qui tremblent sur

Les branches du lustre.

L’enchanteresse

Sa voix ensemence

Le terreau d’où s’élancent

Les lianes de ces lignes.

Terre neuve

Le glas sonne la fin

Du vieil hiver, le tocsin

Les feux du printemps.

Agnès

Violette a poussé

Sur ton charnier, le destin

A eu un regret.

Impavides

Par delà ma tête,

Politesse des étoiles,

Si silencieuses.

Scriptorium

Temps des écritoires,

Temps des lutrins, la lenteur

Battait la mesure.

Petit matin

Voûte sale du ciel

Enguirlandée des éclats

Bleutés des étoiles.