ce que vos yeux vairons

Le sel

Sable gris poudrant

Et mie bise et doigts tendant

L’offrande du pain.

Le roc

Recèle en son coeur

Orages de pierre et lave qui

Coule incandescente.

Le cil

Comme un voile tendu,

Il surligne la paupière

Lourde de sommeil.